l'alcool, qu'est ce que c'est ?

.L'alcool, qu'est-ce que c'est?
L'alcool éthylique ou éthanol est le liquide obtenu par la fermentation de végétaux riches en sucre (fruits, légumes, céréales). Les boissons fermentées comme le cidre, le vin et la bière ont une concentration maximum de 18% d'alcool pur. Pour obtenir une concentration supérieure à 18%, il faut distiller l'alcool. Les boissons distillées comme les eaux-de-vie et les spiritueux (whisky, vodka, rhum, gin, etc.) atteignent un taux de 45 à 50% d'alcool pur.

L'alcool dans notre corps
L'alcool absorbé passe rapidement dans le sang et circule dans tout le corps. Il atteint tous les organes et notamment le cerveau, irrigué par de nombreux vaisseaux sanguins.
Son absorption est accélérée si l'on boit l'estomac vide et s'il s'agit de boissons gazeuses et sucrées. Son absorption est ralentie si l'on boit en mangeant, en particulier des aliments gras ou épicés.
Son élimination se fait essentiellement par le foie grâce à des enzymes spécialisées et il faut compter un peu plus d'une heure pour que le corps élimine un verre standard d'alcool.

Un verre standard d'alcool
Un verre standard d'alcool, tel qu'il est servi dans les débits de boisson, contient 10-12 grammes d'alcool. Cela équivaut à une chope de bière à 5°, un verre de vin ou une coupe de champagne à 12°, un verre d'apéritif à 18° ou un petit verre (shot) d'alcool fort à 45°.
Les verres que l'on se sert dans un cadre privé sont souvent plus grands qu'un verre standard!

.


Le taux d'alcoolémie

Le taux d'alcoolémie est la concentration d'alcool dans le sang. Il s'exprime en
‰ (grammes pour mille) et se calcule en faisant le rapport entre la quantité d'alcool absorbé en grammes et le poids corporel en kilos multiplié par 0,7 pour les hommes et par 0,6 pour les femmes. Les hommes et les femmes ne sont en effet pas égaux devant l'alcool. Le corps de la femme contenant plus de tissus adipeux et moins d'eau que celui de l'homme, l'alcool se dilue dans un plus petit volume et provoque une alcoolémie plus élevée. Ainsi, à poids égal et consommation égale, une femme sera plus rapidement ivre qu'un homme.
En matière de sécurité routière, en Suisse, le taux d'alcoolémie des conducteurs ne doit pas dépasser 0,5 gramme pour mille.

Les risques d'une consommation abusive d'alcool
Il faut différencier les risques liés à un abus ponctuel d'alcool (plus de 4 verres standard lors d'une même occasion) et ceux liés à un abus chronique d'alcool (plus de 2 verres (femmes)/3 verres (hommes) standard par jour, sans jours d'abstinence).
L'abus ponctuel est associé aux intoxications, aux agressions, aux accidents et à la prise de risque (relations sexuelles non protégées ou non désirées). Cela touche particulièrement les jeunes de - 25 ans. L'abus chronique d'alcool, quant à lui, augmente la probabilité de développer certaines maladies comme le cancer (bouche, gorge, oesophage, foie), la cirrhose du foie, la pancréatite, les maladies cardio-vasculaires, les maladies du système nerveux (névrites, troubles de la mémoire) et des troubles psychiques (anxiété, irritabilité, insomnie, dépression). Ainsi, à plus ou moins long terme, une consommation chronique et abusive d'alcool endommage tous les organes du corps et peut mener à la dépendance.

L'ivresse alcoolique
La manière dont une personne réagit à l'alcool dépend de son âge, de son sexe, de sa corpulence. Mais d'une manière générale, les principales phases de l'ivresse sont:
-
Euphorie et désinhibition: l'alcool agit comme un dépresseur (contraire de stimulant) sur le cerveau et provoque une sensation de détente et une levée des inhibitions. Ces effets sont souvent ressentis comme positifs. A ce stade, la vision, les réflexes et la capacité de jugement sont déjà amoindris.
- Ivresse: si l'on continue à boire, apparaissent des vertiges, une perte de contrôle des mouvements, et une confusion de la pensée. Apparaissent également des signes d'intoxication comme les vomissements et les diarrhées, la baisse de la température corporelle, la somnolence.
- Intoxication aiguë ou coma éthylique : à ce stade, on observe une perte de connaissance et une absence de réaction aux stimulations. La respiration est irrégulière, la peau est froide et moite, les pupilles sont dilatées. Les vomissements et les pertes d'urine ont lieu sans que la personne se réveille. La mort peut survenir par arrêt respiratoire.

 


L

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site