Programmation Neuro-Linguistique

La programmation neuro-linguistique (PNL) est un ensemble de techniques de développement personnel originaire des États-Unis. Le terme a été inventé par John Grinder et Richard Bandler dans les années 1970 qui s’inspire du travail de psychothérapeutes, dont Milton Erickson, Virginia Satir et Fritz Perls.

J'ai suivi ma formation en PNL à l'Institut Européen de Programmation NeuroLinguistique près de Clermont-Ferrand Voilà, maintenant je vous parle un peu de cette méthode thérapeutique que j'ai même appliquée sur moi et aussi sur des enfants qui se trouvaient en mal-être avec eux-même  et maintenant tout va bien.

La PNL est un ensemble de modèles et de techniques destinées à améliorer la communication entre individus et à s’améliorer personnellement. Elle peut être employée dans des cadres personnels, ou d’entreprises.

La PNL est une approche plus aristotélicienne (prédominance de l’acquis) que cartésienne (prédominance de l’inné). En effet, selon la PNL, ce que quelqu’un fait, une autre personne peut le faire (présupposé de la PNL). Les neurosciences compliquent cette approche dans la mesure où notre cerveau est capable d’une grande plasticité.

La PNL est née de l’observation des comportements. Elle a aujourd’hui l’opportunité de s’enrichir en s’ouvrant aux apports des neurosciences.

Plusieurs contradicteurs de la PNL qualifient celle-ci de pseudoscience. Ses créateurs se positionnent en dehors de cette question : « Nous ne sommes pas des psychologues, nous ne sommes pas non plus des théologiens ou des théoriciens. Nous n’avons pas d’idée à propos de la nature "réelle" des choses, et cela ne nous intéresse pas particulièrement . Même si les fondateurs ne considèrent pas leur domaine d'étude comme une science, ils utilisent un langage scientifique et des références scientifiques pour en déduire des techniques, ce qui justifie l'appellation.

Son rôle :

  • « Observer » des compétences et les approprier ;
  • les « décoder » ;
  • les « expérimenter » pour créer :
    • des modèles efficients.

Ces « modèles » constituent ensuite une base aidant à une démarche de progression épanouissante.

Les modèles visent à faciliter :

  • une connaissance de soi ;
  • un accès aux ressources présentes et déjà acquises par la personne ;
  • la création de nouvelles ressources ;
  • la transposition d’une ressource d’un contexte (personnel par exemple) à un autre (professionnel par exemple).

La dynamique s’articule :

  • à partir d’un « état présent » ;
  • allez vers un « état désiré » ;
  • en utilisant les « ressources » passées, présentes, et à venir (imagination) de la personne :
  • en utilisant des techniques héritées des thérapeutes américains (notamment Milton Erickson)
Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site